5.07 La pression des grands mammifères ongulés sur la forêt est-elle excessive ?

Gérard Tendron

Abroutissement par les cervidés ayant provoqué la mort de ce jeune sapin - Crédit photo : Andrea D. Kupferschmid WSL

La fiche en bref

(en ligne 03/2014)

  • L'évolution favorable des milieux forestiers et des mesures de gestion adoptées pour augmenter les populations des grands ongulés à l'époque où elles étaient très faibles, ont conduit à une augmentation spectaculaire de leurs effectifs et à une extension des populations dans la plupart des départements
  • Les dégâts occasionnés aux régénérations naturelles et surtout aux plantations par des densités excessives d'animaux remettent en cause la pérennité des jeunes peuplements et la viabilité financière de la gestion forestière
  • Des prélèvements adaptés par la chasse, des mesures d'amélioration de la capacité nourricière des territoires et des mesures de gestion sylvo-cynégétique peuvent permettre de conserver ou de rétablir un équilibre entre les populations de grands ongulés et la forêt.
Télécharger
5.07 La pression sur la forêt des grands mammifères ongulés est-elle excessive ?
5.07.ongules.final.pdf
Document Adobe Acrobat 18.1 MB