5.06 Peut-on et comment contrôler les bio-agresseurs en forêt ?

Marie-Laure Desprez-Loustau

 Un exemple rare de contrôle biologique efficace en forêt : L'auxiliaire Rhizophagus grandis dévorant des larves du scolyte ravageur Dendroctonus micans - Photo : INRA

La fiche en bref

(en ligne 04/2016)

  • La lutte chimique directe contre les parasites et insectes est quasiment inexistante en forêt. La gestion sanitaire est donc essentiellement préventive, en vue de limiter les risques
  • Différentes méthodes peuvent être combinées pour limiter l'exposition et la vulnérabilité des peuplements aux aléas ainsi que l'ampleur des dommages
  • Ces méthodes mobilisent différents acteurs, depuis des réglementations au niveau européen jusqu'au sylviculteur
  • La conduite de forêts mélangées (au niveau génétique et spécifique), est une des recommandations majeures pour réduire le risque sanitaire, en combinant assurance et résistance par association
Télécharger
5.06 Peut-on et comment contrôler les bio-agresseurs en forêt ?
5.06.controle.bioagress.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB